Cursus Titre professionnel Techncien supérieur systèmes et réseaux (TP-01351m01)

Votre devis en 3 clics

Le technicien supérieur systèmes et réseaux participe à la mise en service et au maintien en condition opérationnelle de l’infrastructure informatique.
  • Un support et les exercices du cours pour chaque stagiaire
  • Un formateur expert ayant suivi une formation à la pédagogie
  • Boissons offertes pendant les pauses en inter-entreprises
  • Salles lumineuses et locaux facilement accessibles
  • Méthodologie basée sur l'Active Learning : 75% de pratique minimum
Pré-requis:Avoir des connaissances en création de sites web ou en création graphique
Durée totale du cursus: 100 jours
Objectifs: Se préparer aux métiers Technicien supérieur et réseaux
Taux de retour à l'emploi : 90 %
Téléchargez le PDF

Notre formation s'articule autour des 4 blocs de compétences :

1-Certificat de compétences professionelles (CCP) – Assister les utilisateurs en centre de services

- Mettre en service un équipement numérique.
- Assister les utilisateurs sur leurs équipements numériques.
- Gérer les incidents et les problèmes.
- Assister à l’utilisation des ressources collaboratives.

2-Certificat de compétences professionelles (CCP) – Maintenir, exploiter et sécuriser une infrastructure centralisée

- Maintenir et exploiter le réseau local et la téléphonie.
- Sécuriser les accès à internet.
- Maintenir et exploiter un environnement virtualisé.
- Maintenir et exploiter un domaine ActiveDirectory et les serveurs Windows.
- Maintenir et exploiter un serveur Linux.

3-Certificat de compétences professionelles (CCP) – Maintenir et exploiter une infrastructure distribuée et contribuer à sa sécurisation

- Configurer les services de déploiement et de terminaux clients légers.
- Automatiser les tâches à l’aide de scripts.
- Maintenir et sécuriser les accès réseaux distants.
- Superviser l’infrastructure.
- Intervenir dans un environnement de Cloud Computing.
- Assurer sa veille technologique.

Ilintervient sur les systèmes et les réseaux, sur les éléments matériels et logiciels qui composent l’infrastructure, afin d’offrir aux utilisateurs et aux clients le niveau de service attendu par l’entreprise.
Le technicien supérieur systèmes et réseaux assiste les utilisateurs dans l’utilisation de leur équipement numérique.
Il contribue au développement des compétences des utilisateurs en expliquant les règles de sécurité et de bon usage des logiciels et des outils collaboratifs en ligne et apporte l’aide nécessaire à leur synchronisation.
Quotidiennement il vérifie que les sauvegardes de tous les éléments de l’infrastructure (serveurs et équipements actifs du réseau) ont été réalisées, il surveille tous les équipements systèmes et réseaux et les journaux de sécurité et réagit lorsqu’il reçoit des alertes.
A tout moment, il peut être sollicité par le centre de services pour diagnostiquer et résoudre les dysfonctionnements relevant du système, du réseau ou de la téléphonie sur IP.
Il rétablit l’accès aux ressources partagées et aux applications.Il maintient et exploite le domaine ActiveDirectory et les ressources partagées.
A la demande de son responsable, il crée, supprime ou modifie les moyens d’interconnexion des sites distants de l’entreprise.
Il utilise les outils d’administration des différents environnements des services hébergés à l’externe et consulte les contrats pour rétablir ou améliorer le fonctionnement du service.
Le technicien supérieur systèmes et réseaux assure une veille technologique et réglementaire afin de maintenir ses compétences à jour et de tester les nouvelles technologies.Son degré de polyvalence dépend de la taille de l’entreprise et de la complexité de l’infrastructure sur laquelle il intervient.Lorsqu’il travaille chez un fournisseur de services cloud, un éditeur de logiciels ou un fournisseur d’hébergement de sites web, ilassure l’exploitation quotidienne des serveurs, la mise en service de nouveaux serveurs, la mise en production des applications et des mises à jour de celles-ci.
Afin d’être opérationnel dans l’emploi, et par rapport au Cadre européen commun de référence pour les langues, le minimum requis est le niveau B1 en compréhension de l’écrit et en expression écrite et A2 en compréhension de l’oral et expression orale.Le technicien supérieur systèmes et réseaux est en contact avec le responsable technique, l’utilisateur à l’origine de la demande, les experts techniques et les fournisseurs des produits et services.
Le technicien supérieur systèmes et réseaux travaille dans une entreprise de services du numérique (ESN) ou au sein de la direction des systèmes d’information (DSI) d’une entreprise, d’une administration ou d’une collectivité territoriale.
Il travaille en équipe sous la responsabilité du responsable technique ou du directeur des systèmes d’information de son entreprise.Dans le cas où il s’agit d’une ESN, cette activité peut nécessiter des déplacements chez les clients.
Des astreintes, le travail en horaires décalés ou les jours non ouvrés sont possibles.
Il maîtrise les langages de script afin de pouvoir automatiser de nouvelles tâches et faire évoluer les scripts existants.

Les différents secteurs d'activité concernés sont principalement :

- Entreprise de services du numérique (ESN)
- Collectivités territoriales
- PME
- DSI des grandes entreprises
- Hôpitaux

Les types d'emplois accessibles sont les suivants :

- Technicien systèmes et réseaux,? - Technicien support,
- Technicien réseau,
- Technicien informatique,
- Technicien d’exploitation
- Administrateur Linux

 

MODALITES D’OBTENTION DU TITRE PROFESSIONNEL

1 – Pour un candidat issu d’un parcours continu de formation

A l’issue d’un parcours continu de formation correspondant au titre visé, le candidat est évalué par un jury composé de professionnels,sur la base des éléments suivants:
- Une mise ensituation professionnelle ou une présentation d’un projet réalisé en amont de la session, complétée par un entretien technique, un questionnaire professionnel, un questionnement à partir de production(s)si prévus au RC;
- Les résultats desévaluations passéesen cours de formation;oun dossier professionneldans lequel le candidat a consigné les preuves de sa pratique professionnelle, complété d’annexessi prévues au RC;
- Un entretienfinalavec le jury.  

2 –Pour un candidat à la VAE

Le candidat constitue un dossier de demande de validationdes acquisde son expérienceprofessionnelle justifiant, en tant que salarié ou bénévole, d’une expérience professionnelle d’un anen rapport avec le titre visé.
Il reçoit, de l’unitédépartementalede la DirectionRégionaledesEntreprises,delaConcurrence, delaConsommation, duTravail et de l'Emploi (DIRECCTE), une notification de recevabilité lui permettant de s’inscrire à une session titre.
Lors de cette session, le candidat est évalué par un jury de professionnels, sur la base des éléments suivants:
- Une mise ensituation professionnelle ou une présentation d’un projet réalisé en amont de la session, complétée par un entretien technique, un questionnaire professionnel, un questionnement à partir de production(s)si prévus au RC;
- Un dossier professionneldans lequel le candidat a consigné les preuves de sa pratique professionnelle, complété d’annexessi prévues au RC;
- Un entretienfinalavec le jury.

Pour ces deux catégories de candidats (§ 1 et 2 ci-dessus), le jury, au vu des éléments spécifiques à chaque parcours, décide ou non de l’attribution du titre.
En cas de non obtention du titre,le jury peut attribuer un ou plusieurs certificat(s) de compétences professionnelles (CCP) composant le titre.
Le candidat peut se présenter aux CCP manquantsdans la limite de la durée de validité du titre.
Afin d’attribuer le titre, un entretien final se déroule en fin de session du dernier CCP, et au vu du livret de certification.En cas de révision du titre, l’arrêté de spécialité fixe les correspondances entre les CCP de l’ancien titre et ceux du titre révisé. Le candidat se présente aux CCP manquantsdu nouveau titre.
En cas de clôture du titre, le candidat ayant antérieurement obtenu des CCP dispose d’un an à compter de la date de la fin de validité du titre pour obtenir le titre initialement visé.

3 –Pour un candidat issu d’un parcours discontinu de formationou ayant réussi partiellement le titre(formation ou VAE)

Le candidat issu d’un parcours composé de différentes périodes de formation ou ayant réussi partiellement le titre peut obtenir le titre par capitalisation des CCP constitutifs du titre.
Pour l’obtention de chaque CCP, le candidat est évalué par un jury composéde professionnels. L’évaluation est réalisée sur la base des éléments suivants:
- Une mise ensituation professionnelle ou une présentation d’un projet réalisé en amont de la session, complétée par un entretien technique, un questionnaire professionnel, un questionnement à partir de production(s)si prévus au RC;
- Les résultats desévaluations passéesen cours de formation pour les seuls candidats issus d’un parcours de formation;
- Un dossier professionnel dans lequel le candidat a consigné les preuves de sa pratique professionnelle, complété d’annexes si prévues au RC.
Afin d’attribuer le titre, un entretien final se déroule en fin de session du dernier CCP, et au vu du livret de certification.

 

Datadock
Qualification des Services Intellectuels | Qualiopi