Cursus Titre professionnel Administrateur d'infractrutures sécurisées(TP-01352m01)

Votre devis en 3 clics

L’administrateur d’infrastructures sécurisées administre les infrastructures informatiques dont il assure l’installation, le paramétrage, la sécurisation, le maintien en condition opérationnelle et en condition de sécurité.
  • Un support et les exercices du cours pour chaque stagiaire
  • Un formateur expert ayant suivi une formation à la pédagogie
  • Boissons offertes pendant les pauses en inter-entreprises
  • Salles lumineuses et locaux facilement accessibles
  • Méthodologie basée sur l'Active Learning : 75% de pratique minimum
Pré-requis:Avoir des connaissances en administration de systèmes Windows ou Linux - Avoir les connaissances fondamentales de l'administration des réseaux
Durée totale du cursus: 100 jours
Objectifs: Se préparer aux métiers Administrateur d'infractrutures sécurisées
Taux de retour à l'emploi : 90 %
Téléchargez le PDF

Notre formation s'articule autour des 3 blocs de compétences :

1-Certificat de compétences professionelles (CCP) – Administrer et sécuriser les composants constituant l’infrastructure

- Administrer et sécuriser le réseau d’entreprise.
- Administrer et sécuriser un environnement système hétérogène.
- Administrer et sécuriser une infrastructure de serveurs virtualisée.
- Appliquer les bonnes pratiques et participer à la qualité de service.

2-Certificat de compétences professionelles (CCP) – Intégrer, administrer et sécuriser une infrastructure distribuée

- Créer desscripts d’automatisation.
- Intégrer et gérer les différents environnements de travail des utilisateurs.
- Administrer les services dans une infrastructure distribuée.

3-Certificat de compétences professionelles (CCP) – Faire évoluer et optimiser l’infrastructure et son niveau de sécurité

- Superviser, mesurer les performances et la disponibilité de l’infrastructureet en présenter les résultats. - Proposer une solution informatique répondant à des besoins nouveaux.
- Mesurer et analyser le niveau de sécurité de l’infrastructure.
- Participer à l’élaboration et à la mise en œuvre de la politique de sécurité

Il propose et met en œuvre des solutions permettant de faire évoluer les infrastructures et contribue à la gestion des risques et à la politique desécurité de l’entreprise.
Il installe, sécurise et met en exploitation les composants de l’infrastructure (serveurs, réseaux, hyperviseurs).
Il en supervise le fonctionnement et en assure le support, dans le respect des bonnes pratiques méthodologiques.
Il met en œuvre et administre les moyens techniques permettant aux utilisateurs d’accéder aux données et aux applications pouvant être hébergées sur différentes infrastructures (internes, externalisés, clouds privés ou publics), en assurant la sécurité des accès et la protection des données.
Il intègre les besoins liés à la mobilité dans la gestion de l’environnement de travail des utilisateurs.
L’administrateur d’infrastructures sécurisées applique la politique de sécurité de l’entreprise et contribue à sonrenforcement par l’étude et la mise en œuvrede solutions techniques et également par des actions de sensibilisation et de diffusion de bonnes pratiques.
Il exerce ses missions dans le respect des méthodes, des normes et standards du marché, des règles desécurité, et des contrats de service.
Ces missions s’exercent avec les contraintes des différents environnements (développement, test, recette, production).
Il est l’interlocuteur des clients (internes ou externes), des responsables métier et des décideurs (maîtrise d’ouvrage), ainsi que des partenaires externes, prestataires et fournisseurs.
L’utilisation de l’anglais est nécessaire pour comprendre des documentations techniques, utiliser les outils et logiciels ainsi que pour échanger avec des correspondants étrangers.
Afin d’être opérationnel dans l’emploi, et par rapport au cadre européen commun de référence pour les langues, le minimum requis est le niveauB1 en compréhension de l’écrit, en compréhension de l’oral, enexpression écrite et A2 en expression orale.
L’administrateur d’infrastructures sécurisées peut être amené à travailler les jours non ouvrés, avec des possibilités d’astreintes

Les différents secteurs d'activité concernés sont principalement :

- Entreprise de Services du Numérique (ESN) ;
- DSI ;
- PME/PMI ;
- Collectivités territoriales ou service public.

Les types d'emplois accessibles sont les suivants :

- Administrateur systèmes et réseaux (et sécurité).
- Administrateur systèmes (et sécurité).
- Administrateur réseaux (et sécurité).
- Administrateur d’infrastructures.
- Superviseur infrastructure et réseaux.
- Responsable infrastructure systèmes et réseaux.

 

MODALITES D’OBTENTION DUTITRE PROFESSIONNEL

1 –Pour un candidat issu d’un parcours continu de formation

A l’issue d’un parcours continu de formation correspondant au titre visé, le candidat est évalué par un jury composé de professionnels,sur la base des éléments suivants:
- Une mise ensituation professionnelle ou une présentation d’un projet réalisé en amont de la session, complétée par un entretien technique, un questionnaire professionnel, un questionnement à partir de production(s)si prévus au RC;
- Les résultats desévaluations passéesen cours de formation;oun dossier professionneldans lequel le candidat a consigné les preuves de sa pratique professionnelle, complété d’annexessi prévues au RC;
- Un entretienfinalavec le jury

2 –Pour un candidat à la VAE

Le candidat constitue un dossier de demande de validation des acquis de son expérience professionnelle justifiant, en tant que salarié ou bénévole, d’une expérience professionnelle d’un anen rapport avec le titre visé.
Il reçoit, de l’unitédépartementalede la Direction Régionaledes Entreprises,de la Concurrence, delaConsommation, du Travail et de l'Emploi (DIRECCTE), une notification de recevabilité lui permettant de s’inscrire à une session titre.
Lors de cette session, le candidat est évalué par un jury de professionnels, sur la base des éléments suivants:
- Une mise ensituation professionnelle ou une présentation d’un projet réalisé en amont de la session, complétée par un entretien technique, un questionnaire professionnel, un questionnement à partir de production(s)si prévus au RC;
- Un dossier professionneldans lequel le candidat a consigné les preuves de sa pratique professionnelle, complété d’annexessi prévues au RC; - Un entretienfinalavec le jury

Pour ces deux catégories de candidats (§ 1 et 2 ci-dessus), le jury, au vu des éléments spécifiques à chaque parcours, décide ou non de l’attribution du titre.
En cas de non obtention du titre,le jury peut attribuer un ou plusieurs certificat(s) de compétences professionnelles (CCP) composant le titre.
Le candidat peut se présenter aux CCP manquantsdans la limite de la durée de validité du titre.Afin d’attribuer le titre, un entretien final se déroule en fin de session du dernier CCP, et au vu du livret de certification.
En cas de révision du titre, l’arrêté de spécialité fixe les correspondances entre les CCP de l’ancien titre et ceux du titre révisé.
Le candidat se présente aux CCP manquantsdu nouveau titre.En cas de clôture du titre, le candidat ayant antérieurement obtenu des CCP dispose d’un an à compter de la date de la fin de validité du titre pour obtenir le titre initialement visé.

3 –Pour un candidat issu d’un parcours discontinu de formationou ayant réussi partiellement le titre(formation ou VAE)

Le candidat issu d’un parcours composé de différentes périodes de formationou ayant réussi partiellement le titrepeut obtenir le titre par capitalisation des CCP constitutifs du titre.Pour l’obtention de chaque CCP, le candidat est évalué par un jurycomposéde professionnels.
L’évaluation est réalisée sur la base des éléments suivants:oune mise ensituation professionnelle ou une présentation d’un projet réalisé en amont de la session, complétée par un entretien technique, un questionnaire professionnel, un questionnement à partir de production(s)si prévus au RC;
- Les résultats desévaluations passéesen cours de formation pour les seuls candidats issus d’un parcours de formation;
- Un dossier professionnel dans lequel le candidat a consigné les preuves de sa pratique professionnelle, complété d’annexes si prévues au RC.
Afin d’attribuer le titre, un entretien final se déroule en fin de session du dernier CCP, et au vu du livret de certification

Datadock
Qualification des Services Intellectuels | Qualiopi